Cours scénarisé

20 Août

Le cours décrit dans ce billet

Le cours de DSAA que je dispense au lycée La Martinière – Diderot de Lyon est la mise en pratique du concept de pédagogie embarquée ‘(que j’ai développé au sein de l’équipe EducTice de l’INRP de Lyon). La conception de ce cours, en raison de l’instrumentation des réseaux, devient extrêmement complexe. La conception en amont d’un scénario est indispensable parce qu’elle permet à l’enseignant de percevoir les interactions entre les divers acteurs, de déterminer les outils à insérer dans le processus d’apprentissage, de prévoir la nature des ressources que les étudiants auront à produire et de calibrer les modes d’évaluations.

Le charme du scénario bien ficelé a priori est une forme de Graal pour l’enseignant, un postulat de laboratoire que la pratique met à mal au quotidien. Il est donc nécessaire, pour ne pas dire indispensable de le formaliser en continu. Une formalisation dans le continuum de sa pratique  à un double objectif :

  • Pour l’enseignant afin de paramétrer, mettre en place et ajuster les variables des apprentissages à dispenser;
  • Pour les étudiants, le scénario prend ici toute sa dimension car il faut l’expliquer et l’intégrer au quotidien. Il faut non seulement transmettre un savoir académique (économie, droit, marketing dans mon cas) mais aussi transmettre une méthode (souvent autre) de travail. La variable d’acceptation par les étudiants de pédagogie autre ( j’entends par là, autre que le transmissif en présentiel, en face à face) est un élément que je ne maîtrise pas du tout, qui me questionne beaucoup.

Cette année j’en suis à la schématisation des modalités d’apprentissage en DSAAT. Les schémas ci-dessous sont la première tentative de formalisation graphique. Ils ont la particularité d’être un instantané et sont  susceptibles d’évoluer. Ce scénario se caractérise par des relations de maillage dynamique entre les acteurs, induisant une malléabilité du scénario. Ces schémas serviront de support pour expliquer ma démarche lors des premiers cours.

NB : Ces schémas s’appliquent à une formation spécifique, ils ne sont pas en l’état décontextualisés. Une utilisation du scénario pour une autre formation est possible mais nécessite une adaptation aux besoins locaux.

N° 1 l’architecture générale du cours

Ce premier schéma pose les bases des relations dynamiques qui seront entretenues pendant la période de formation. J’ai mis en évidence le maillage dynamique entre les agents (acteurs, outils, ressources, contexte) dans un rapport temps / espace. Il sera primordial que tous les acteurs intègrent ces rapports croisés. L’ enseignant qui devra construire son travail dans le cadre de son rapport statutaire (18 ou 15 heures hebdomadaires) qui date des années 50 et qui (de façon assez logique) ne prends pas en compte le temps numérique. Les étudiants qui devront apprendre à gérer leur travail en dehors du cours organisé dans les murs de l’institution (la classe). Une gestion du travail qui intégrera une forte dimansion numérique, engendrant de nouveaux rapports à la connaissance.

NB : Dans ce billet le terme enseignant recouvre la notion d’enseignant du secondaire puisque dans le supérieur la notion de temps numérique vient d’apparaître dans la loi LRUDécret n° 2009-460 du 23 avril 2009 voir l’article 3 : »/…/formation initiale et continue incluant, le cas échéant, l‘utilisation des technologies de l’information et de la communication /…/ »

relations

N° 2 les interactions enseignant(s) / apprenants

Le cours va se caractériser par de nombreuses interactions – Enseignant / apprenants et apprenants / apprenants. Je vais m’attacher à observer les interactions dans le cadre des espaces numériques utilisés. Il est nécessaire que les bases de ces interactions soient construites a priori (ce qui ne veut pas dire qu’elles seront efficaces 🙂 )

Deux points me semblent déterminants :

  • la construction du cours par l’enseignant ;
  • la capacité de l’enseignant à expliquer ses intentions et ses objectifs.

C’est en fonction de ces deux postulats que peuvent s’opérer la transmission des savoirs et l’acquisition des compétences

relations_2

N°3 Les outils à mobiliser pour construire les apprentissages, aider à la coopération, collaboration, production …

Le travail mené sur le cycle d’apprentissage est instrumenté. Les solutions technologiques retenues sont le fruit, à la fois de choix raisonnés et de choix par défaut. Un mix de scénarisation et de bricolage (oui encore à ce stade !).

Ce qu’il faut retenir des arbitrages retenus est l’utilisation d’un Espace Numérique d’Apprentissage (ENA). Je ne suis pas un défenseur fervent de telle ou telle solution, je ne veux être ni le Saint Just de wordpress, ni le prophète de Ning, ou le Dorigo de tout autre solution en vogue. Ce qui m’importe est de donner les moyens pédagogiques et didactiques de mettre en place un enseignement / apprentissage le plus à même de satisfaire un objectif.

Ce travail serait tout à fait réalisable dans le cadre d’un ENT mis à disposition par l’institution. Le rôle du scénario est justement d’argumenter auprès de l’institution, de définir un cadre minimum d’action. Evitons les arguments réduits de type « l’ENT c’est nul« 

En terme d’outils donc, l’ENA devrait dans l’idéal disposer d’outils d’écriture, de collaboration, de coopération, de réseautage social, de veille … et d’un espace de stockage suffisant pour les enseignants et les élèves / étudiants.


relations-3N° 4 Le contexte de la formation

Le contexte de formation est primordial. ce qui est défendu dans ce billet, ne serait pas forcément pertinent à un autre niveau (nécessité d’adapter le discours à un niveau considéré). Le secteur de la mode et du textile se transforme avec la généralisation de la mondialisation, avec le développement des process informatiques. les relations industrielles relèvent de la division internationale du travail. Le cours mis en place est en quelque sorte à l’image d’une réalité professionnelle. En situation professionnelle les designers doivent travailler en réseau, de façon distante synchrone et asynchrone, argumenter, convaincre que le produit est acceptable sur un marché déterminé pour une clientèle précise. Afin d’illustrer mon propos je veux citer le rapport de madame Clarisse PEROTTI-REILLE « Ce secteur a violemment souffert d’une Révolution Industrielle radicale, au cours des 20 dernières années, qui a combiné la révolution technologique de l’informatique avec la transformation des circuits de distribution. » (page 1) – « La révolution internet et des technologies de l’information qui permettent de transférer aisément les informations et de suivre entemps réel les flux. » (page 7)

relations-4N° 5 Produire des ressources

relations-5

En forme de résumé de ce billet, je voudrais rependre une diapositive utilisée lors de la conférence Rés@Tice à Rabat en 2007. Ce schéma met en exergue le maillage dynamique entre acteurs généré par une dynamique d’apprentissage. C’est cet aspect dynamique, itératif et évolutif qui m’a fait choisir la démonstration graphique au détriment de la carte mentale (elle dessert le discours par son aspect linéaire)

espacev3

Publicités

7 Réponses to “Cours scénarisé”

  1. Pierre Bénech 20 août, 2009 à 4:12 #

    Marche pas le zoom sur les images. Frustré je suis 🙂

    • Jean-Paul Moiraud 20 août, 2009 à 6:50 #

      Bonjour Pierre,

      Après quelques modifications, il me semble que ta « frustration » (je pense que le mot est un peu fort) n’a plus lieu d’exister 🙂

      Je vois que tu suis toujours mes blablas !

      Amicalement.

      JPM

  2. Rémi 8 septembre, 2009 à 9:06 #

    Merci Jean-Paul, encore de quoi alimenter ma pratique…

Trackbacks/Pingbacks

  1. Classe virtuelle « Un blog pour apprendre, apprendre avec un blog - 26 janvier, 2010

    […] Billet similaire […]

  2. Pierre02 | Pearltrees - 27 août, 2014

    […] Cours scénarisé. Le cours décrit dans ce billet Le cours de DSAA que je dispense au lycée La Martinière – Diderot de Lyon est la mise en pratique du concept de pédagogie embarquée ‘(que j’ai développé au sein de l’équipe EducTice de l’INRP de Lyon). […]

  3. Nadeif | Pearltrees - 22 août, 2015

    […] Français. Entretien d'embauche. 900 entrainements à la Communication professionnelle orale et écrite. Leonardo Da Vinci. Portail de Recherche Documentaire du Centre National de Documentation. Exercices à imprimer — my-memory.ch. Outils transversaux. [Vidéo] Mémoriser une liste de 25 phrases et de codes en 10 minutes. Cours scénarisé. […]

  4. Divers | Pearltrees - 29 août, 2015

    […] en cinq parties. Structure du texte de Paul Collier 1. 2. 3. 4. 5. Vous avez aimé cet article ? Cours scénarisé. Le cours décrit dans ce billet Le cours de DSAA que je dispense au lycée La Martinière – […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :