Conférence virtuelle N° 3

6 Avr

Contexte pré – réunion

Conférence avec des professeurs de gestion de l’académie de Lyon. Mardi 06 avril 2010 21 heures

L’objectif de cette réunion est de mettre en pratique le cadre conceptuel développé au cours d’un stage. Chaque enseignant et IPR sera à son domicile et participera en présentant un sujet ayant pour thématique l’économie. Chaque participant aura préalablement préparé un diaporama de maximum 5 slides.

Objectifs de la séance :

  • L’aspect technologique, les ordinateurs, le soft, les connexions ;
  • Le travail distant synchrone ;
  • Le travail commun avec une diversité de public (enseignants, IPR, professeur d’autres disciplines) ;
  • La construction d’une interaction pédagogique ;
  • Envisager des suites dans le champ disciplinaire de l’économie et gestion (essaimage de pratiques)

Un petit mémo de présentation du monde virtuel a été envoyé au groupe préalablement à la réunion.

Post réunion 22 heures 16 – 7 participants

Comme à chaque fois que l’on organise une première réunion avec une nouveau groupe c’est l’effet d’apprentissage qui domine et sa suite de questions techniques à régler en direct :

  • Prise en main de l’avatar et déplacement ;
  • problème de son lié au calibrage du microphone et à la distribution de parole ;
  • Comprendre à distance les réglages de l’équipement de son correspondant.

Après des débuts compliqués pour raisons de prise en main de l’outil, nous avons pu dialoguer correctement, trois présentations ont été réalisées (Yolande Barrau, Eric Guiraud, Jean-Paul Moiraud) à la fois en mode voix et en mode présentation du diaporama grâce au viewer intégré. C’est une amélioration évidente par rapport à mes autres expériences, c’est même un élément central du dispositif.

Je constate que lorsque le public est habitué aux conférences en ligne le temps consacré aux réglages s’amenuise parce qu’il y a une meilleure maîtrise de l’outil.

Dans un cadre pédagogique il faut absolument passer par des phases de formation en présentiel avant d’envisager un travail de fond, c’est indispensable (une formation en présentiel a priori me semblerait être la bonne solution). Ce discours vaut pour tout type de dispositif en ligne (Opensim, second life n’échappent pas à cette règle) – Il est nécessaire de tutorer les futurs tuteurs

Après la phase de réglage nécessaire nous avons pu envisager les applications pédagogiques possibles, il en ressort plusieurs pistes :

  • Individualisation de l’enseignement ;
  • Cours en ligne avec utilisation de documents en appuie ;
  • Aide aux élèves malades ;
  • Session de révision …

Nous avons convenu d’une prochaine réunion 🙂 Merci aussi à Béatrice Donguy, Raphaël Multari et Annie Faure pour leur participation active

Les ressources de la réunion

Présentation de Véronique Bellemin

Présentation de Yolande Barrau

Présentation d’Eric Guiraut

Présentation de  Jean-Paul Moiraud

Twitter pendant la séance (une activité peu significative)

  • Réunion virtuelle le 06 / 04 / 2010 21 heures – Suite stage en présentiel – essaimage construction pédagogique – Des profs cette fois # ecogest-lyon
  • réunion virtuelle demain le hashtag sera # ecogest-lyon
  • Test de fonctionnement d’assemblive avec Yolande # ecogest-lyon
  • pb communication sur assemblive # ecogest-lyon
  • Eric Guiraut fait sa présentation # ecogest-lyon
Publicités

11 Réponses to “Conférence virtuelle N° 3”

  1. Véronique Bellemin 7 avril, 2010 à 1:09 #

    bonjour à tous,
    La seconde réunion me semble indispensable, mais je ne sais quand la caser. J’avoue qu’hier soir, j’ai encore très largement pris sur mon temps de repos et de sommeil, car j’avais encore des vérifications et relectures à faire avant de me coucher… Sans compter que l’expérience, riche et novatrice, m’a conduit à plusieurs reflexions :
    la formation en présentiel est indispensable, d’autant plus que tous les modules sont en anglais (et j’ai du confondre enable et disabled).
    Cela permettrait de répondre au problème de différence de logiciel. J’ai eu parfois l’impression de ne pas avoir le même écran que tout le monde.
    Cet outil me paraît adapté pour des séances de remédiation avec des élèves volontaires, car on ne peut pas contrôler la présence effective des élèves derrière leur écran (j’ai bien remarqué que Jean Paul nous demandait de temps en temps de lever le bras pour s’assurer que nous ne dormions pas…). Je me demande d’ailleurs si on ne pourra pas l’utiliser dans le cadre de la réforme du lycée, en seconde, pour les heures d’accompagnement individualisé… Sûrement une piste à exploiter.
    Je me suis posée plein de questions au fur et à mesure de la réunion, mais ne maîtrisant ni le clavier, et encore moins le micro, je n’ai pas pu les poser. Maintenant, j’ai oublié et le contexte a disparu. Je suis un peu restée sur ma faim car la mauvaise maîtrise de l’outil nous conduit à nous taire là où il faudrait intervenir. Le pire fut certainement lorsque je suis descendue au bureau ;-))
    Merci encore pour cette expérience virtuelle.
    Véronique BM

    • Jean-Paul Moiraud 7 avril, 2010 à 2:37 #

      Merci Véronique pour ce commentaire.

      En effet tu poses des questions essentielles en matière d’introduction de nouvelles technologies dans un processus d’apprentissage :

      – Il faut modifier son approche au savoir parce qu’elle est conditionnée à la maîtrise d’un dispositif instrumenté. L’enseignant doit apprendre – apprendre à apprendre – apprendre à enseigner ;

      – Le temps de travail (« pris sur mon temps de sommeil »). Les dispositifs numériques modifient le rapport au temps de travail; Pour l’instant nous empilons le temps de travail classique Et le temps de travail numérique. C’est une question évidement très importante que nous devons intégrer dans nos réflexions et il me semble qu’elle est loin d’être anecdotique ;

      – Se positionner dans un environnement numérique « Le pire fut certainement lorsque je suis descendue au bureau 😉  »

      C’est ton avatar qui est allé en chaire et pourtant tu as un sentiment de gène. Au sens grec du terme le monde virtuel est un mimesis et j’ai le sentiment l’on y procède par transfert d’expérience, on se comporte comme en société. Je ne sais si vous avez remarqué mais vos avatars se sont assis en haut de l’amphi, tu parles de pire quand il faut s’exprimer devant les copains 🙂 On reproduit ses habitudes du réel dans le virtuel.

      Une multitude de questions à analyser, d’ailleurs tu dis « je n’ai pas pu poser les questions »; Ce lieu est justement dédié au questionnement, n’hésite pas à y poser tes interrogations.

      J’avoue qu’à titre individuel si mon travail a pour effet de susciter la réflexion, le questionnement, le doute, je suis sur le bon chemin 🙂

      Merci encore pour ta joyeuse et efficace participation

      Amicalement

      JPM

    • Nicolas Leonard 7 avril, 2010 à 5:25 #

      Bonjour,

      Les problèmes d’incompréhensions ou de confusions liés à l’interface exclusivement en anglais sont en passe d’être résolus : une nouvelle version d’assemblive va être déployée dans les jours à venirs, intégrant la gestion du multi-langue, avec pour l’instant une version anglaise et une version francaise.

      Et merci pour tous ces retours d’expérience.

      Nicolas

  2. Yolande BARRAU 7 avril, 2010 à 4:54 #

    Bonjour,
    Etre ensemble (?), discuter, présenter son travail, tout ceci sans se déplacer, à l’heure des économies d’énergie… tout cela prend un peu de sens grâce aux technologies (au fait elles ne sont plus « nouvelles ») de l’internet.
    Mon vécu : quelques maladresses tout d’abord : se déplacer rapidement, s’asseoir, manipuler le micro pour s’exprimer et/ou écouter… et lorsqu’enfin j’y parvenais, Internet Explorer 8 me déconnectait et je devais recommencer. Je testerai avec Firefox la prochaine fois
    Ma réflexion : je tenterais bien cette expérience avec élèves. Mais il faudrait cadrer cela avec précision : a) nature de l’intervention : la correction d’un exercice me semble assez indiquée ; b)questions des élèves : ils auraient eu accès à la correction préalablement sur leur ENT et déposé leurs questions. Le prof pourrait ainsi y accéder et préparer son intervention virtuelle avec réponse aux questions.
    Limites : débit internet, matériels, mais aussi le temps ! Quid des frontières entre le temps privé et le temps professionnel ?

    • Nicolas Leonard 7 avril, 2010 à 5:27 #

      Bonjour

      Juste pour répondre sur le problème lié à Internet Explorer 8 : il y a effectivement des problèmes de déconnexion dans certaines configuration – nous cherchons activement une solution à ce problème.

      Nicolas

  3. béatrice Donguy 8 avril, 2010 à 10:12 #

    Bonsoir,

    Expérience intéressante mais que je n’ai pu totalement apprécier compte tenu des problèmes techniques: coupures de son (je suis pourtant sur firefox),je n’entendais bien que JPM et visiblement vous ne m’entendiez pas. Par ailleurs j’ai trouvé les diaporamas un peu petits à l’écran.
    Pour moi aussi, cet outil me paraît adapté dans un cadre bien précis comme des révisions par exemple.
    Merci pour cette expérience virtuelle.

    • Jean-Paul Moiraud 9 avril, 2010 à 7:07 #

      Merci Béatrice,

      Pour le diaporama as tu utilisé le viewer ? J’ai ajouté dans le billet le mémo que j’avais envoyé préalablement à la réunion et qui montre le fonctionnement du viewer.

      Ton commentaire pose parfaitement les enjeux d’une conférence en ligne c’est-à-dire les ceux des compétences manipulatoires. Yolande le note aussi dans son commentaire  »

      Les enjeux du numérique que résume bien JF Cerisier de l’université de Poitier avoir à la fois des compétences basses (manipulatoires) et des compétences hautes (conceptuelles)

      Nos élèves, étudiants de ce point de vue sont plus à l’aise que nous parce qu’ils ont une pratique manipulatoire importante grâce aux jeux vidéos, ils bénéficient d’un savoir informel acquis pendant leurs divertissements. Combien de parents ont dit (moi compris) « Au lieu de t’occuper de ta Playstation, tu ferais mieux de faire tes devoirs » 🙂

      Amicalement

      JPM

  4. guiraut 12 avril, 2010 à 5:08 #

    Bonjour.

    Suite à notre expérience commune, je me suis lancé dans la proposition aux élèves de travailler avec cet outil. Comme je n’ai pas eu le temps (et qu’il y a des contraintes techniques au lycée) de faire une formation en présentiel, j’ai juste présenté rapidement l’objectif aux élèves et ai mis en ligne sur mon blog un certain nombre d’informations pour qu’ils essaient avant de mettre en place une rencontre « virtuelle ».

    Ils ont paru intéressé, je verrai bien qui réellement viendra à la première session.

    L’objectif est celui que j’avais émis lors de notre réunion c’est à dire mettre en place des séances de révision pour le bac.

    La première difficulté va être technique puisque nous avons tous des configurations informatiques et des connexions internet de « qualité » différente comme cela s’est vue lors de la rencontre de la semaine dernière.

    Pour passer cet écueil le plus facilement possible, il me semble qu’il faut réduire l’interaction orale dans un premier temps ; ceci afin que des blocages techniques ne découragent pas les participants.

    Je vous ferai part de mon expérience…

    EG

  5. Jean-Paul Moiraud 13 avril, 2010 à 9:40 #

    Bonjour Eric,

    Nous attendons avec impatience les retours de ton expérience pédagogique.

    J’ai lu ton blog et j’ai vu que tes élèves ne s’engagent pas dans l’expérience sans informations préalables. Le vademecum permet de cadrer ton intervention.

    Pour les lecteurs du commentaire c’est ici http://guiraut.wordpress.com/classe-virtuelle/

    Bien à toi

    jpm

    jpm

  6. MILLEROT justine 23 avril, 2010 à 11:18 #

    je trouve que la conférence virtuelle est un bel outil de travail, il permet l’échange en ligne à distance et je trouve cela très pratique. même pour prendre la parole, quand on a compris le système cela fonctionne très bien. Je pense que c’est l’avenir de la communication: plus simple et plus efficace

  7. Vuillet 24 avril, 2010 à 11:42 #

    J’ai trouver le concept de la conférence virtuelle très intéressant. Cela permet un échange direct et bien plus efficace que par mail. C’est un outil très utile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :