Opensims – Vwcamp (Virtual world camp)video

25 Avr

Le cadre du vwcamp

J’ai participé ( 24 avril 2010) au Vwcamp organisé dans opensims. Une séance très instructive pour mon analyse des mondes virtuels comme élément de construction de processus d’apprentissage.

Tout d’abord quelques ressources pour illustrer cette manifestation – Le contexte (une réunion de praticiens des mondes virtuels), les acteurs (une quantité de geeks scripteurs où pas), les outils (opensims, twitter, un blog,un wiki, facebook, google docs)

  • Une vidéo

  • Un diaporama

Visualiser mon diaporama

Visualiser le diaporama de Jean – Marie Louche

 

Les invariants techniquesLa forme

Les discussions dans les différents ateliers ont été très riches (je reviendrai sur ce point dans un autre billet)

Quels sont les points communs, les invariants pédagogiques, avec mes expériences dans assemblive ? Beaucoup plus nombreux que je ne le croyais … Je vais commencer par la communication, J’ai retrouvé les mêmes contraintes :

  1. Les réglages du son, il est nécessaire de caler les équipements avant de lancer toute discussion, cela peut prendre un certain moment car le logiciel demande une certaine maîtrise. Il est indispensable qu’il y ait un organisateur / technicien / formateur / pédagogue pour piloter les béotiens dans leurs réglages. J.M Louche a été parfait dans ce rôle et m’a guidé de façon précise et efficace- (phase de formation technique indispensable)
  2. La communication. Elle repose sur deux éléments fondamentaux la voix et le chat. Des participants n’avaient pas la fonctionnalité activée soit pour des raisons techniques soit pour des raisons personnelles
  • Raisons techniques – On retrouve un élément que j’avais déjà abordé, l’homogénéité du parc ordinateur ;
  • Raison personnelle – Un participant utilisait le chat pour ne pas réveiller ses enfants (j’ai bien connu cette obligation), je n’ai pas utilisé le casque car pour une raison mystérieuse il désactive le son 😦 – J’en tire une conclusion ,le travail dans un monde virtuel nécessité d’avoir des conditions matérielles optimales parce que l’interaction est réelle. Intervenir c’est parler, parler c’est avoir un environnement serein et calme. Pour les adolescents tous les pédagogues, éducateurs précisent qu’il ne faut pas que l’ordinateur soit dans un endroit isolé mais bien dans un lieu commun afin d’éviter les dérives, afin de favoriser un contrôle parental. Pour les mondes virtuels c’est le contraire IL FAUT un lieu calme, isolé favorisant l’interaction. Comment imaginer interagir dans un monde virtuel avec un ordinateur situé dans un lieux commun où l’on regarde la télé, on gambade, on claque les portes ?

Les débats de fond

L’analyse de Philippe Couzon sur son blog

Je vais reprendre et commenter un extrait du billet de Philippe / Mascottus « Ce fut donc essentiellement d’éducation et de pédagogie dont il a été question, pas particulièrement d’opensim« . C’est l’éternel débat sur le net, quelle est la place de l’outil ? Personnellement j’ai tranché depuis longtemps, ce sont les usages qui m’intéressent. Entre un débat sur le court terme centré sur l’outil et un débat à plus long terme centré sur une politique éducative mon choix est fait. J’ai rédigé des billets sur ce point en m’appuyant sur notre histoire de la pédagogie instrumentée. En disant cela je ne mets pas la technologie comme un élément anecdotique, bien au contraire, je souhaite simplement (?) qu’on la mette en écho avec les enjeux structurels des apprentissages et de l’enseignement.

Philippe Couzon semble en partie partager cette analyse : « En très bref résumé, je dirais seulement ceci : ce ne sont pas les mondes virtuels qu’il faut expliquer mais les usages et il faut montrer plutôt que de démontrer. »

Je sais que ma position ne va pas satisfaire les développeurs, les users geeks qui continuent à peser le pour et le contre des mondes en tant que technologie en témoigne le billet de blog de « The imprudence blog » :

« /…/ What that does not mean is that we are shifting our focus back to Second Life. On the contrary, OpenSim is, and will remain, our primary target. OpenSim-related features and issues will take a much higher priority than before, while issues specific to Second Life take a back seat.

In addition to focusing on OpenSim as a platform, we are becoming more involved with the OpenSim community. The response and enthusiasm from OpenSim users and developers has been incredible, and we’re looking forward to a long and fruitful future with OpenSim /…/ »

Vidéo d’une intervention du 25 / 04 – Fabrice Parisi

Analyse à suivre 🙂

Advertisements

2 Réponses to “Opensims – Vwcamp (Virtual world camp)video”

Trackbacks/Pingbacks

  1. VWCamp Avril 2010 | FrancoGrid Événements - 26 avril, 2010

    […] https://moiraudjp.wordpress.com/2010/04/25/opensims-vwcamp/ http://philippe-couzon.com/2010/04/25/vwcamp0410-jour-1-rencontres-partage-education-perception-et-collaboration/?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter […]

  2. #vwcamp0410 – Jour 1 : rencontres, partage, éducation, perception et collaboration :-) ← Philippe Couzon - 25 novembre, 2012

    […] A 14h, présentation du VWCamp, des campeurs, avec Jean-Marie Louche en maitre de cérémonie. C’est à ce moment que fut filmée cette vidéo par Jean-Paul Moiraud (voir aussi son retour sur l’aspect technique du vwcamp et les galeries photo). […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :