vwcamp 1110

14 Nov

Les participants

Ce week end s’est tenue le vwcamp1110. Le principe est une réunion informelle au cours de laquelle se réunissent des utilisateurs de mondes virtuels (vw = virtual camp). On retrouvait les habitués des ces réunions comme Jean-Marie Louche, Kev Jenkins, Gill Beaumont, Mascottus Phlox, Grégory Rhiadra, Ange Mengès, Tao Cavano, Romain Obéron, ssm2017 binder, Jack jacksweb, Kareltje Krasker et autres que j’oublie certainement 😦 …

Des réunions : discussions ont été organisées. J’ai participé à la réunion sur l’éducatif, une réunion de une heure qui fut très riche. Nus avons parlé de l’expérience de Tao Vacano professeur de math à Marseille en collège sensible et mon expérience avec mes étudiantes de BTS et DSAAT. Il en ressort plusieurs points forts :

  • Nous sommes encore peu à investir les mondes virtuels dans une optique pédagogique ;
  • L’enseignement immersif est une source de solutions pédagogiques. Tao a évoqué les cas de ces élèves incapables de réaliser un cube IRL mais capable de le réaliser inworld de surcroît en manipulant des concepts mathématiques ;
  • Il ne faut pas assimiler l’utilisation du monde virtuel à un espace ludique mais bien un espace pédagogique. Il faut absolument l’expliquer aux contempteurs et aux élèves – Ce qui prime ce sont les apprentissages ;
  • Le virtuel recompose les relations humaines. Des constats d’attitude différentes dans le virtuel et le réel « m’sieur vous êtes plus sympa en virtuel, qu’en réel » ;
  • La question du temps a été évoquée. Le temps du professeur, le temps des élèves :
  1. Le temps des professeurs parce qu’il faut consacrer beaucoup de temps à la construction et à la didactisation des cours. Un débat s’est engagé sur le rapport entre le temps de travail effectif et le temps de travail statutaire. Le geek, c’est connu, n’économise pas son temps mais il vit aussi dans le réel, ses productions doivent être reconnues, validées, rémunérées (?) (c’est la thèse que je défend). La question évoquée posait, en filigrane, le rapport à établir entre l’expérimentation et la possible généralisation.
  2. Le temps de travail des élèves. Sur la base de nos deux expériences, il semble que les élèves trouvent le temps moins long (j’irais jusqu’à dire qu’ils prennent du plaisir) en immersion que dans un cours classique. Bien évidemment ce constat ne repose que  sur deux expériences, il faudrait un terrain plus large d’observation.

    Tao et moi

  • Le monde virtuel est un outil, il faut développer des usages sur la base de scénario (thématique reprise par Ange Mendès dans son  atelier sur monde virtuel et PME) ;
  • Le terme monde virtuel est une question qui a été évoquée. Plus qu’une question sémantique, c’est une réelle interrogation parce qu’elle connote péjorativement les travaux auprès du grand public, l’activité ne fait pas sérieuse. Nous avons réfléchi sur un terme plus fédérateur, un terme de concorde (que nous n’avons pas trouvé).

En conclusion : il faudrait que cette réflexion se prolonge et pourquoi pas dans un cadre plus institutionnalisé. L’émergence de la réalité augmentée, la diffusion de smartphones me font dire que c’est un sujet de réflexion pour les années à venir.

J’ai réalisé une captation vidéo (le son n’est pas très bien capté) de l’intervention de Tao Vacano

Le deuxième atelier mené par Ange Mengès a porté sur les mondes virtuels dans les PME. Une discussion très intéressante s’est engagée sur la question suivante / Vaut-il mieux avoir un monde virtuel intégré dans le navigateur ou un navigateur intégré dans le monde virtuel ? J’étais un des rares à penser qu’il valait mieux avoir un monde virtuel intégré dans le navigateur. Probablement parce que mon champ d’intervention est la pédagogie et qu’il faut que je consacre le moins de temps possible à expliquer le fonctionnement des mondes virtuels. Il faut reconnaître que l’insertion de Hippo pour circuler dans opensims est assez compliquée et nécessite en contrepartie un temps de formation relativement long 😦

L’argument pro navigateur intégré dans le monde virtuel reposait sur l’avantage de l’immersion totale et de la non distraction par d’autres tâches. L’insertion du monde virtuel dans le navigateur faciliterait la distraction (twitter, consulter ses mails …)

Une captation vidéo de l’intervention de Ange

 

Les photos du vwcamp

Advertisements

2 Réponses to “vwcamp 1110”

  1. Emmanuel 14 novembre, 2010 à 2:10 #

    Intéressant, mais du coup le vwcamp se passait via opensim ou Second Life ? 🙂

    • Jean-Paul Moiraud 14 novembre, 2010 à 3:13 #

      Sur opensims, tu peux venir aujourd’hui ça continue

      jpm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :