Conférence virtuelle 2010 N°1

24 Nov

Première conférence virtuelle de l’année 2010 / 2011. Le sujet de rentrée était Après l’école, le travail – Quelle transition ?

Une séance avec une vingtaine de participants et cinq intervenants :

  • Vincent Autin DSAAC La Martinière-Diderot
  • Mathilde Letourneur BTS design de mode La Martinière-Diderot
  • Angélique Maurin DSAAT La Martinière-Diderot
  • Anne – Claire Montchamp de Unique en série BTS ATI (actuel design de mode) La Martinière-Diderot
  • Alexandra Vallod de Unique en série BTS ATI (actuel design de mode) La Martinière-Diderot

Un petit résumé des points essentiels soulignés par les intervenants :

  • Constituer son book pour les entrevues professionnelles. un book en pdf avec des images dégradées ou sur un support pochette ;
  • Avoir des dessins mis au rapport pour montrer sa capacité à produire des biens ;
  • Constituer son réseau professionnel ;
  • Utiliser les micro-réseaux pour sa recherche d’emploi (notamment la liste de diffusion des arts appliqués du lycée – Liste groupartex et liste Faceboook) ;
  • Utiliser sans réserve les machines du lycée pour apprendre la technologie (tissage, maille, impression, broderie) pour se rôder aux techniques du métier
  • Ne pas hésiter à multiplier les stages pendant la période de formation car ils sont un lien indispensable entres l’acquisition des bases du métier (pédagogie) et la découverte des spécificités et contraintes du métier ;
  • Avoir de solides compétences numériques. Photoshop© et illustrator© sont à maîtriser impérativement ;
  • Avoir de bonnes bases en anglais technique ;
  • Apprendre à travailler en groupe, à collaborer.

Les anciens étudiants du lycée, forts de leurs expériences ont témoigné auprès du public étudiant des enjeux du monde professionnel et du lien avec la formation. Après les interventions le débat s’est engagé. Mathilde Letourneur a accepté de nous donner son diaporama que vous pouvez consulter ci-dessous.

 

Analyse de la séance

 

Ce sont à nouveau les aspects cognitifs des conférences qui m’intéressent. Les primo intervenants sont toujours déstabilisés par l’environnement car on est privé de ses repères habituels. Quelques commentaires post conférence :

« ‘L’expérience était troublante et j’avais l’impression de parler trop vite et d’aller d’un sujet a une autre…. » – « Cette 1ère expérience un peu maladroite« 

D’un point de vue technique l’effet apprentissage à jouer, je n’ai pas noté de problèmes majeurs, la conférence a été fluide, sans interruption. Les intervenants ont su déplacer leurs avatars sans anicroches. Un problème d’écho constaté mais en raison d’un oubli de fermeture de micro.

Je suis de plus en plus persuadé que l’avenir du monde virtuel passe par l’intégration du monde virtuel dans le navigateur. Les avantages sont évidents, simplicité de connexion, légèreté du soft de pilotage, prise en main rapide, contraintes techniques allégées …

Analyses des intervenants :

Alexandra Vallod – « l’expérience est quelque peu troublante car on parle à devant son ordinateur sans vraiment voir de public , ni leur réaction. C’est le manque de réaction qui m’a semblé le plus troublant. Vos interventions sont nécessaires lors des témoignages car vous recadrez le débat ou demandez des précisions là où il en manque. Après, le contexte virtuel ne m’a pas trop perturbé car cela ressemble à un jeu dans lequel notre avatar se déplace, mais je pense que pour quelqu’un qui n’a jamais joué à des jeux « point and clic », il doit se sentir perdu. »

 

Mathilde Letourneur –  « Pour ma part c’était très troublant car je ne joue jamais aux jeux vidéos, et j’avais effectivement l’impression d’être en plein dedans…C’est également vrai pour ce qui est des personnes en face, on se demande: à qui on parle, tout le temps. Ce qui était encore plus troublant c’est que c’est assez lourd, l’ordinateur sur lequel je suis n’est pas tout jeune, et mon avatar à beugé donc je me voyais en double et en maillot de bain…
Voilà pour ce que j’ai ressenti. Mais ça a un côté un peu rassurant de ne pas voir les interlocuteurs, on se croit presque au téléphone. »

 

Angélique Maurin – « Au départ ça m’a vraiment déstabilisé. Tout d’abord c’est la toute 1ère fois que je créais un avatar, j’ai eu du mal à comprendre comment « l’articuler » et comment m’exprimer. Ensuite lorsque j’ai enfin compris comment ça fonctionnait (et ça a mis du temps) ça m’a perturbé de discuter avec mon écran; j’apprécie peu le contact virtuel (même si je comprends ses avantages). J’ai besoin de voir et d’avoir un « contact » avec mon interlocuteur. Et le fais de devoir jongler entre le parler verbal et le parler « virtuel » avec les réponses qui interviennent sur le chat n’est pas non plus évident pour un débutant. Cependant j’ai apprécié l’expérience. »

 

En écho à ces analyses le journal internet actu évoque le langage non verbal en immersion dans un article intitulé « des interfaces qui dépassent le langage« 

« Ainsi, aujourd’hui, les avatars des mondes virtuels ne sont-ils, la plupart du temps, que de gros smileys. Ce sont les utilisateurs qui les contrôlent et décident de leurs mouvements et de leurs gestes. Or c’est précisément le caractère inconscient de nos réactions corporelles qui détermine, pour une bonne part, la signification d’un message. Cette limitation de l’expressivité des avatars n’est sans doute pas pour rien dans les échecs répétés de mise en place de mondes virtuels.

A l’université de Barcelone, on essaie de résoudre le problème en utilisant un système qui mesure les battements du coeur, la respiration, le taux de résistance électrique de la peau (le paramètre mesuré dans les détecteurs de mensonges), puis on transfère les résultats dans le comportement de l’avatar. Le battement cardiaque se reflète dans le mouvement des pieds, la respiration dans le soulèvement – exagéré – de la poitrine, le taux de résistance galvanique dans la teinte du visage, plus ou moins rouge… »

 

 

Prochaine conférence – Les tissus techniques, les textiles intelligents par Bruno Venturelli – Janvier 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :