Tag Archives: essaimage

Essaimage pédagogique – Espace numérique – Bilan M.A.Gavand

17 Nov

Billet en lien – Le bilan de Eric Guiraut

 

Marie – Aline Gavand (Lycée Carriat Bourg en Bresse) s’est engagée dans une démarche d’intégration du numérique. Elle propose un bilan de son année de pratique. il est intéressant d’isoler des invariants de pratique, au -delà de l’outil choisi (spip dans le cas présent), on retrouve des stratégies qui ont pour objectif de donner une autre approche à l’enseignement et à l’apprentissage. Une amorce de scénario à mutualiser auprès des enseignants de STG.

NB :Ce bilan a été réalisé en fin d’année scolaire 2010

 

Le site de Marie Aline Gavand

Publicités

Monde virtuel – Essaimage pédagogique – Eric Guiraut

13 Juin

Le travail engagé cette année a été riche en enseignements. Mon rapport annuel qui va bientôt être mis en ligne en donnera les détails. Un point a retenu particulièrement mon attention. J’ai rédigé un scénario et son objectif s’il n’est pas de donner des recettes et de donner des pistes.

Eric Guiraut du lycée Carriat de Bourg en Bresse (01) a décidé, à partir de ma partition, de donner son interprétation. Il livre en cette fin d’année son bilan d’analyse qui est très intéressant parce qu’il se positionne sur un niveau différent et qu’il pose les bases de l’existence d’invariants pédagogiques.

Je joins ci-dessous son bilan

Essaimage

18 Mai

Au Québec; on s’inspire de mes méthodes 🙂

« Mesdames et Messieurs,
En collaboration avec le Service Intégration Travail Outaouais (SITO) et dans le cadre du groupe «Entreprenariat et réseaux» nous organisons un atelier brainstorming le 21 mai 2010 à 14h30 regroupant des créateurs et créatrices d’entreprises issues de l’immigration. Le but de cette rencontre est de proposer des recommandations pour une meilleure intégration économique des immigrants (tes) dans la région mais aussi d’élargir nos réseaux de contacts. Nous aurons ainsi l’occasion d’échanger des idées sur le renforcement de l’entrepreneurship des immigrants (tes) (discuter des procédures canadiennes en entreprenariat, du plan d’affaire, comment devenir travailleur autonome, possibilités de financement, etc), et ce en compagnie de M. Robert Mayrand, directeur de SITO. Nous vous invitons donc a confirmez votre présence au 4, rue Taschereau, bureau 400 Gatineau, secteur Hull (Québec) ou par courriel a cette même adresse.
« 

Cet atelier brainstorming aura lieu dans les mondes virtuels

Scénarios de pédagogie embarquée – essaimage – Tunisie

22 Avr
Image de carte

J’ai le plaisir de constater que les travaux menés à l’INRP sont lus et utilisés chez nos collègues Tunisiens. Le blog intitulé  » Scénarios pédagogiques » sous titré  » espace enseignant qui a pour but : Embarquer  les journées pédagogiques hors les murs de la classe » – Le blog reprend les concepts de l’équipe SPE. C’est assurément un plaisir de constater que  par un procédé de mise en abyme les résultats de nos travaux  sont repris hors les murs et  hors les frontières.

Le blog reprend la définition de SPE que nous avons publié en 2007

J’espère que ce billet préfigure quelques échanges en ligne.

Salutations à nos collègues tunisiens

Essaimage blog – scénarios

3 Fév

Le travail en réseau commence à porter ses fruits. Suite au stage (voir rubrique ressources) organisé à l’INRP les 08 et 09 janvier 2009, des retours de pratiques de stagiaires (formateurs de formateurs) commencent à arriver.   – professeur d’histoire géographie dans l’académie d’Amiens vient de mettre en ligne un blog intitulé « préjugé et égalité ». Travail initié dans le cadre des apprentissages avec une classe de collège. « 24 enfants de cinquième. Beaucoup d’entre eux ne connaissaient pas le professeur avant d’être affectés dans cette classe de cinquième puisqu’il n’avait pas été leur enseignant en sixième.

  1. Bruno Brandolan professeur d’histoire – géographie au collège de Vic Sur Aisne vient de mettre en ligne un blog initulé « Préjugé et égalité ». Le travail est mené avec une classe de dans le cadre du cours d’ECJS. « La direction du collège a bien voulu nous accompagner dans cette aventure en nous autorisant à fabriquer ce blog. Plusieurs adultes du collège ont bien voulu se greffer à ce projet autour du professeur d’éducation civique : la professeure documentaliste du collège et le professeur d’arts plastiques. » Le travail de Bruno Brandolan se fait dans le cadre de l’espace blog accordé par l’académie d’Amiens. On entre ici dans une structure officielle (prescrite) où l’enseignant se conforme à une chartes commune et en ayant passé par des filtres administratifs destinés à valider l’information mise en ligne.
  2. Luis Serra-Sardinha professeur d’histoire – géographie dans l’académie d’Amiens au lycée La Hotoie mène un projet intitulé « Les aménagements du territoire : enjeux et acteurs à travers un  exemple local« 
    . Ce projet se propose de travailler sur le thème de l’aménagement du territoire avec une classe de première L. Je laisserais le soin à Luis, dans un futur billet, de décrire précisément ses intentions pédagogiques. Pour le moment on peut visualiser la carte heuristique du projet. Luis Serra nous rédigera un billet sous peu pour définir ses intentions pédagogiques (à suivre)

La carte heuristique du projet

Contributions / Essaimage

25 Juil

Cette page est destinée à accueillir les témoignages des enseignants qui utilisent les réseaux numériques dans leur enseignement et plus particulièrement ceux qui développent la pédagogie embarquée. Espace de contact entre la recherche et la pratique vos articles pourront contribuer à mettre en place un réseau de réflexion /pratique.

Pour des raisons d’organisation l’article doit comporter le tag essaimage et le thème contributions

Toute personne souhaitant participer peut en faire la demande par mail – Après validation de votre inscription vous aurez le statut de contributeur du blog, c’est-à-dire que vos articles seront préalablement validés puis mis en ligne.

travail documentaire collaboratif

22 Juil

Une expérience collaborative entre des étudiants de BTS IRIS (Informatique et Réseaux pour l’Industrie et les Services techniques) du lycée Eiffel de Dijon et des étudiants de l’IUT d’Information-Communication de Dijon (option GIDO : Gestion de l’Information et du Document dans les Organisations) se prépare pour l’année scolaire 2008-2009.

L’objectif de ce travail commun est de créer une situation grandeur réelle de veille sur des sujets de l’informatique industrielle aussi variés que le Wifi industriel, les caméras industrielles, la supervision ou l’acquisition de grandeurs analogiques.

Les étudiants seront répartis en groupes, panachés sur les 2 formations. L’intention pédagogique fondatrice de ce projet est de confronter des cultures et états d’esprits différents pour co-construire une base de connaissances dans le domaine de l’informatique industrielle, chacun apportant son expérience du domaine ou de la méthode. Ce travail géodistribué doit pouvoir se faire aussi bien dans que hors les murs de la classe ; tout cela plaide pour exploiter les outils TIC, dont les fonctionnalités seront définies par la suite.

L’idée est de finaliser ce travail en produisant un document exploitable par les futures promotions d’étudiants qui pourrait prendre l’une des formes suivantes :

Lexique avec cartographie du domaine : présentation synthétique sous forme graphique des différents termes présents dans le lexique, permettant de visualiser les interactions entre les différents concepts. Ce graphe peut s’apparenter à un arbre terminologique.
Guide de choix de matériel : présentation des critères de choix pour une gamme de matériels donnés avec mise en place d’une grille d’aide au choix. Se basant sur des concepts plus que sur des solutions technologiques, on peut espérer que ce guide soit valide plusieurs années …
Inventaire des produits du marché : présentation des différents fournisseurs de solutions pour un problème donné, avec une synthèse de chaque solution recensant les avantages et inconvénients, coûts, technologie retenue, …(Voici comme exemple, ce qu’a fait la revue J’automatise sur le thème des matériels de sécurité sur une chaîne de production)

A la suite d’une rencontre avec l’animateur du pôle de production pédagogique de la DAFPIC (Direction Académique pour la Formation Professionnelle Initiale et Continue, chargé entre autre de la promotion et du développement de la FOAD), il nous a proposé de fournir une charte graphique pour les documents finaux ainsi que la création d’un CD regroupant tous les travaux qui serait distribué à chaque étudiant.

Voici les compétences du référentiel du BTS IRIS qui seront approfondies au cours de ce projet :

– « C1.1 : Rechercher des informations adaptées aux demandes des interlocuteurs »
– « C1.2 : Structurer des informations adaptées aux interlocuteurs »
– « C1.3 : Travailler en équipe »
– « C1.5 : S’entretenir d’une problématique professionnelle avec des interlocuteurs d’un autre service »
– Synthétiser des document
– Exploiter une documentation technique anglaise.

ainsi que les compétences du C2i niveau 1 qui peuvent particulièrement être mises en oeuvre (toutes sont concernées, mais celles citées sont fondamentales pour le travail demandé) :

– « A2.5 : faire preuve d’esprit critique et être capable d’argumenter sur la validité des sources d’information »
– « B2 : rechercher l’information : les outils de recherche, les requêtes, l’exploitation des différents formats en retour »
– « B4 : réaliser des documents destinés à être imprimés : réalisation et structuration d’un document complexe avec intégration de schémas, tableaux, … »
– « B7 : mener des projets de travail collaboratif à distance : utilisation d’outils de travail collaboratif, élaboration en commun de documents de travail, gestion des versions des documents »

Ce sont toutes ces compétences que nous pourrons observer et qui nous serviront pour définir les critères d’évaluation du travail des étudiants.

Thomas Chaimbault (bibliothécaire, responsable des documents numériques à l’ENSSIB) présente dans ce diaporama la démarche de veille informationnelle et l’intégration des nouveaux outils (liés au web 2.0). Il y présente les 4 étapes d’une activité de veille :

– Ciblage des sources d’informations pertinentes.
– Recherche des informations
– Évaluation de la pertinence des informations
– Exploitation des informations

Le travail va s’appuyer sur des outils de publication qu’il va falloir choisir à partir des fonctionnalités nécessaires qui sont répertoriées ci-dessous.

Pour les 3 premières étapes, il faut envisager un outil de type bloc-note partagé qui permette à chacun (enseignants, étudiants contributeurs) de suivre le cheminement du travail du groupe. Les caractéristiques repérées sont donc les suivantes :

– accessible par plusieurs contributeurs géodistribués
– identification de l’auteur de chaque information
– possibilité de réaction de tous les contributeurs à une information (la possibilité de réaction des lecteurs est à envisager sérieusement)
– suivi de l’activité (information de toutes les nouveautés)
– enregistrement chronologique du travail

Pour l’exploitation des informations et la rédaction du rapport final, il faut les fonctionnalités suivantes :

– traitement de texte pouvant intégrer une charte graphique
– génération de schéma / carte conceptuelle (au moins pour ceux qui doivent faire une carte du domaine)
– accessibilité à plusieurs contributeurs géodistribués (dans et hors la classe)
– suivi des versions et des modifications

Pour toute l’activité un outil de communication synchrone peut être utile, aussi bien pour faire des points réguliers que pour travailler conjointement sur la rédaction du document final.

Les différents acteurs de ce projet sont donc les suivants :

– les étudiants, réunis par groupe de 5-6, panachés sur les 2 formations : ils doivent suivre les 4 étapes de la veille définies par T. Chaimbault et produire un rapport sous l’une des trois formes définies ci-dessus (précisée dès le début de l’activité)
– les enseignants des 2 formations : ils sont les clients qui définissent le besoin. Ils doivent suivre et orienter le travail de tous les groupes. On pourra envisager une gestion de projet agile (avec points réguliers et livraison d’une nouvelle version à chaque réunion). Tout cela est encore à définir avec les enseignants de l’IUT.

Voici un schéma de scénario prenant pour base une gestion de projet ‘agile’ qui permet de voir les interactions présentes entre les enseignants et un groupe d’étudiants. Pour l’instant, rien n’a été défini pour le fonctionnement des équipes d’étudiants. On peut envisager soit un fonctionnement coopératif (avec définition de rôles) où chacun a sa responsabilité dans le travail a accomplir (recherche, validation, traduction, rédaction, …) soit un fonctionnement collaboratif où tout le monde travaille pour le bien commun avec confrontation des points de vue pour chaque décision (cette solution me paraît souhaitable au regard de l’intention pédagogique initiale qui était de confronter des cultures et des états d’esprits différents).

Ce projet fait suite à une première activité de veille pour les étudiants de BTS IRIS (suivie sur le blog Prodageo et dont un compte rendu est disponible) pour les former à la recherche d’information et leur proposer des méthodes et outils qu’ils pourront utiliser par la suite pour s’auto-former. Le mélange des étudiants apporte en plus cette fois-ci un contexte plus riche et des interactions plus variées.

Jacques DUBOIS
enseignant en informatique en BTS IRIS au lycée Eiffel – Dijon.

%d blogueurs aiment cette page :